"Seigneur, viens au secours de mon manque de foi !" Marc 9 : 17 - 29

     Quelqu'un dans la foule lui répondit : « Maître, je t'ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s'empare de lui n'importe où, il le jette par terre, l'enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J'ai demandé à tes disciples d'expulser cet esprit, mais ils n'en ont pas été capables. » Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » On le lui amena. Dès qu'il vit Jésus, l'esprit fit entrer l'enfant en convulsions ; l'enfant tomba et se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l'a même jeté dans le feu ou dans l'eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! » Jésus lui déclara : « Pourquoi dire : "Si tu peux"... ? Tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt le père de l'enfant s'écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » Jésus vit que la foule s'attroupait ; il menaça l'esprit impur, en lui disant : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l'ordonne, sors de cet enfant et n'y rentre plus jamais ! » Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l'esprit sortit. L'enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l'interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n'avons pas réussi à l'expulser ? » Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »

Dans ce passage, Jésus vient au secours d'un enfant tourmenté par un esprit mauvais. Plusieurs enseignements peuvent être tirés de ce texte.

Tout d'abord, en lisant ce texte, peut-être tu ne t'identifies pas à cet enfant, mais la possession existe bien réellement. En effet, satan est malin, il s'introduit dans nos vies discrètement (musique, films, séries, jeux vidéos etc.). Il guide nos choix et nous amène sur de mauvais chemins. Il détourne les enseignements de Jésus en nous faisant croire toutes sortes de choses.

Peut-être qu'aujourd'hui tu ne convulses pas comme cet enfant, peut-être as-tu l'impression d'avoir toute possession de ton corps, mais si tu crois en Dieu, alors prends garde, car le diable existe réellement, et il est là pour détruire, dérober, et voler.

Examine ta vie. Es-tu rongé par la tristesse, la colère, la haine ? Peut-être tu en veux à tes parents ? A ton frère ou à ta sœur ? A ton mari/femme ? Sache que le combat que tu mènes en ce moment est contre le diable. Ton seul ennemi est le malin, ce ne sont pas tes proches.

Ensuite, ce texte nous met en garde contre le manque de foi. En effet, le père vient à Jésus sans grande conviction. Pourtant, Jésus nous rappelle la puissance de la foi : « TOUT EST POSSIBLE POUR CELUI QUI CROIT ». Croyons que Dieu a déjà vaincu la mort et qu'Il peut vaincre toutes nos difficultés, les épreuves par lesquelles nous passons en ce moment. Et si nous manquons de foi, alors comme le père, demandons au Seigneur d'augmenter notre foi, de venir au secours de notre incrédulité.

Enfin, Jésus nous dit que la prière seule pouvait faire sortir l'esprit mauvais de l'enfant. De même, ne négligeons pas la puissance de la prière faite au nom de Jésus-Christ. En effet, il est écrit : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». (Matthieu 7 :7)

Mon frère, ma sœur, peu importe le mal qui te ronge en ce moment, PRIE. Si tu doutes, demande au Seigneur d'avoir plus de foi. Et n'oublie jamais que le combat que tu mènes est contre le malin et que Jésus a déjà remporté la victoire !

A Dieu seul soit la gloire !

Tsanta pour la commission Spi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir