"Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.
Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.”
Galates 5:13-15

Nous sommes appelés à la liberté, mais nous ne devons vivre selon notre chair. Autrement dit, nous qui sommes libres, nous ne devons pas satisfaire notre chair, nos désirs charnels ? Mais est-ce contradictoire d’être libre, mais ne pas devoir faire ce que nous voulons ? Tout dépend de votre définition de la liberté ? Qu'est-ce qu'être libre en Christ ?

La liberté peut être définie comme étant, les choses auxquelles nous acceptons d'être soumis. Donc, un premier homme disant "je fais ce que je veux" se soumet à sa propre volonté. Or un second homme qui dit "je fais ce que Dieu veut" est tout aussi libre que le premier, mais il se soumet à Dieu.
Alors qu'est-ce qu'être libre en Christ ? Il s'agit de se soumettre à Christ, de faire sa volonté, et non la nôtre ! Le monde a une définition différente de la liberté et de l'amour, la liberté serait "je fais ce que je veux", tandis que l'amour est "je fais ce que je veux, tant que ça ne dérange pas l'autre".
Voilà une triste définition de l'amour. Alors que l'amour, il s'agit d'un vivre ensemble, un vivre ensemble dans l'épreuve.
Et cette notion de vivre ensemble dans la liberté et l'amour, c'est cela que Paul veut faire entendre à l'église de galatiens. Paul leur dit "si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres ». Pourquoi cet avertissement ?
Car il leur donne deux conseils "ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair" ainsi que "rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres". 

Mais comment peuvent-ils appliquer ces deux conseils s'ils ne savent pas ce qu'est la charité, l'amour, et la liberté ? La conséquence de cette ignorance est donné par Paul : “Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.”

Regrettable, regrettable sont les frères et sœurs en christ qui se disputent, regrettable est l'insoumission des enfants à leurs parents. Combien de fois avez-vous entendu cette phrase "laisse-moi tranquille". En se disputant avec d'autres, en étant rebelle et orgueilleux, ne disons-nous pas "laisses-moi tranquille" à Dieu ? Lui qui nous exhorte à aimer notre prochain comme nous-mêmes. Cherchons sincèrement à aimer notre prochain comme nous-même, à délaisser notre orgueil et l'avidité de nos yeux, à ne plus dire "je fais ce que je veux » mais "je fais ce que Dieu veut ». Cherchons à connaître la volonté de Dieu, à nous dépouiller de nos rancœurs et dans notre amertume par la prière. "Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.”

Au nom de la Commission Spirituelle STK National,

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir